Système de climatisation : quelle puissance choisir ?

22 février 2024

Le confort thermique est au cœur des préoccupations des ménages à travers la France, en particulier lorsque l'été déploie sa canicule ou que l'hiver enrobe les maisons de son manteau frigorifiant. Ainsi, choisir le bon système de climatisation pour votre logement est primordial. Que vous viviez en Normandie ou ailleurs, le choix de la puissance de votre climatiseur est une question centrale. En effet, une unité trop puissante pourrait entraîner une surconsommation d'énergie et des coûts supplémentaires, tandis qu'une unité sous-dimensionnée peinera à maintenir une température agréable. 

Comprendre la puissance d'un climatiseur

Avant de plonger dans les chiffres et les calculs, il est essentiel de comprendre ce que l'on entend par puissance en matière de climatiseur. Qu'il s'agisse d'un climatiseur mobile, d'une pompe à chaleur ou d'un climatiseur split et multi split, la puissance se mesure généralement en BTU (British Thermal Unit) et en watts. Un BTU est l'unité de mesure qui indique la quantité de chaleur nécessaire pour augmenter la température d'une livre d'eau d'un degré Fahrenheit. En Europe, on utilise plus communément les watts pour mesurer cette puissance.

En parallèle : Hulk en mode rage : la figurine du géant vert.

Pour une estimation plus précise de la puissance nécessaire en fonction de votre situation spécifique, vous pouvez consulter le site d'origine qui offre des ressources et des conseils pour bien choisir votre système de climatisation.

Calculer la puissance nécessaire

Pour déterminer la puissance climatiseur nécessaire, il existe une règle de base souvent utilisée par les professionnels : il faut compter environ 100 watts (ou 340 BTU) par mètre carré de surface à climatiser. Cependant, ce calcul ne prend pas en compte toutes les spécificités de votre logement. Un bilan thermique plus précis peut être réalisé par un spécialiste pour estimer la puissance optimale en tenant compte de tous les paramètres de votre habitat.

A lire en complément : Mode intemporelle : les secrets des vêtements anciens

Ce bilan prendra en considération l'orientation de la pièce, le type et le nombre de fenêtres, l'isolation, le nombre d'occupants, les appareils électriques présents, ainsi que la hauteur sous plafond. Une surface avec une grande hauteur de plafond par exemple, accumulera davantage de volume d'air chaud et nécessitera une puissance climatiseur supérieure à celle calculée par la règle de base.