Comment gérer la cicatrisation d’une plaie cutanée avec un baume cicatrisant chez le cheval ?

À cause d’un accident, le cheval peut avoir une plaie importante. Vous vous posez sûrement des questions sur ce qui s’est passé ? Cela reste un mystère pour le moment. Au lieu de penser aux différentes possibilités, le mieux, est de penser à gérer au plus vite la plaie. D’autant plus que c’est une porte ouverte aux germes, qui sont souvent mortels chez les chevaux. De ce fait, pensez à effectuer des soins qui favoriseront la cicatrisation en utilisant par exemple le baume cicatrisant. Mais de quelle façon gérer tout cela ? Cet article vous parle des détails pertinents. 

Quel type de soins doit être effectué chez le cheval ?

Les éleveurs de chevaux le savent sûrement, que le tétanos est une infection grave pouvant survenir, en cas de blessures ou de plaies. D’où la première réflexion, c’est de vérifier la vaccination du cheval, même si la plaie semble être moins imposante. Dans le cas nécessaire, il est recommandé de faire un sérum antitétanique pour éviter le pire.  

A lire en complément : Le tableau usufruit: quelle est son utilité?

Lorsque c’est fait, commencez par examiner la plaie afin de déterminer les soins adaptés. Si vous faites face à une plaie superficielle, le choix d’utiliser des produits naturels est tout à fait envisageable. On peut citer par exemple le baume cicatrisant, qui est un produit à base d’ingrédients 100 % naturels. Si vous regardez ici, vous verrez que la fabrication est faite à partir de plusieurs composants. 

Bien évidemment, si la plaie est profonde, l’intervention d’un vétérinaire est nécessaire. Cela peut concerner une plaie qui exige une suture en moins de 10 heures après l’accident. À noter que c’est important, car si on dépasse cette limite, cela risque de contaminer la plaie. Par conséquent, la cicatrisation peut être compliquée voire plus longue.

Cela peut vous intéresser : Que savoir avant de s'inscrire sur un site de rencontre ?

Comment nettoyer la plaie chez le cheval ?

Le nettoyage de la plaie est l’une des premières étapes indispensables en utilisant de l’eau propre. Si vous avez de la Bétadine, c’est un élément qui peut aider à désinfecter la plaie, en appliquant localement. Comme c’est un produit antiseptique, les infections seront moindres avec la prolifération des germes. Par contre, l’utilisation de l’alcool n’est pas du tout une bonne idée quand il s’agit de nettoyer une plaie chez le cheval.

Comment protéger la plaie et favoriser la cicatrisation ?

Premièrement, il faut tondre la partie où se situe la plaie pour enlever les poils autour. En effet, ces derniers peuvent gêner la cicatrisation complète. Cependant, évitez d’utiliser une tondeuse électrique, car les morceaux peuvent être des facteurs de contamination d’une plaie. 

Savonnez la plaie en utilisant de la Bétadine savon avant de raser autour de la zone avec un rasoir. Faites bien attention de ne pas laisser de poils, car les corps étrangers peuvent augmenter l’inflammation de la plaie.

La plupart disent que pour favoriser la cicatrisation, l’idéal est de lasser la plaie sans pansement alors que c’est tout le contraire. Après avoir nettoyé et appliqué du baume cicatrisant par exemple, maintenez la plaie sous pansement. De cette façon, l’humidité nécessaire est maintenue et la cicatrisation sera plus rapide.